Informations Covid-19

Voyage Calakmul

Il existe des destinations qui ont tout pour elles. Calakmul Mexique est en une. Dans un cadre exceptionnel, le visiteur découvre un site classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Visiter le lieu permet de découvrir un site archéologique exceptionnel niché au cœur d’une jungle fantastique. Devenu réserve de la biodiversité, le lieu abrite une flore et une faune inégalées et permet de découvrir le Mexique autrement.

Découvrez nos suggestions de voyage au Mexique


Qu'est-ce que la biosphere reserve de Calakmul au mexique ?

Située au nord de la frontière avec le Guatemala, dans l’État du Campeche, la réserve de la biosphère de Calakmul est unique. Elle associe en effet une richesse historique unique et une végétation tout aussi rare. Avec une surface de 13 839 km², elle est une destination qui reste peu touristique. Les fouilles archéologiques ont commencé il y a un peu plus de 25 ans et présentent des témoignages de la civilisation maya Kaan. Le lieu a été occupé du premier millénaire avant JC jusqu’au premier de notre ère. On peut y visiter plus de 5000 vestiges différents s’étendant sur plus de 331 000 hectares : stèles, pyramides, acropoles… Les plus curieux pourront grimper tout en haut des pyramides. La Structure 1 vous emmènera à 50 mètres du sol. À son sommet, c’est une vue imprenable sur la jungle qui occupe le lieu.

La forêt de Tierras Bajas est exceptionnellement dense et est la seconde plus vaste région de forêt du continent américain, juste après l’Amazonie. Les différents végétaux - dont certains sont très rares - ajoutent une touche de « cité perdue » au lieu. La faune est aussi une richesse inégalée, totalement protégée. On peut y découvrir plus de 300 espèces d’oiseaux, deux singes endémiques, des édentés, de nombreux reptiles ou encore des pumas ou des jaguars - la plus grande concentration du pays.

L’eau est rare sur le territoire de la Calakmul biosphere reserve et il a fallu aux habitants du lieu mais aussi à la végétation s’adapter pour survivre. Et le résultat est impressionnant ! Ces espaces tropicaux sont aujourd’hui présentés comme un des écosystèmes le plus résistant et fascinant du continent. Ils sont également un élément très important pour mieux comprendre comment la nature peut faire face à un changement climatique.

Cette surface est également un témoignage unique de l’interaction entre la nature et l’homme. La surface a été occupée durant de nombreux siècles et a été aménagée dans le respect des lieux. Le style architectural est unique - il s’agit du Rio Bec - et est à lui seul un attrait inégalé. Sur place, vous pouvez explorer les trois parcours - un court d’une heure, un moyen de 2 heures et le plus long de 3 heures.

Comment aller a Calakmul ?

Calakmul n’est pas une destination très courue au Mexique. Sans aucun doute à tort. De ce fait, pour rejoindre le lieu, il existe peu de solutions. La distance entre Campeche, Calakmul et Palenque est importante.

L’itinéraire le plus utilisé est de rejoindre Campeche à 300 km de la réserve. Il faut compter autour de 5 heures de route. Louer un véhicule est la meilleure - et quasiment la seule - solution pour se déplacer facilement. Pensez à faire le plein sur la route - de préférence à Escarcega ou à Xpujil, seuls points de ravitaillement possibles. Privilégiez un 4X4 pour rouler en toute sécurité. Il vous faut emprunter la route 186 pour rejoindre la réserve et les ruines.

Il faudra parcourir 375 km depuis Palenque. La voie rejoint l’itinéraire précédent - seule route desservant la réserve.

Depuis Xpujil, il faut compter en moyenne 110 kilomètres soit autour de 2 heures de route. La ville est desservie par des bus réguliers en provenance de Merida, Campeche, Palenque ou encore Chetumal.

Calakmul est situé à 60 km de la route principale. Il faudra emprunter l’embranchement à une cinquantaine de kilomètres de Xpujil. Cette route est en très bon état - large et goudronnée - jusque-là puis elle devient plus sauvage avec de nombreux nids-de-poule et un rétrécissement de la chaussée. Sur le trajet, vous devrez passer par deux péages. La faune pourra aussi vous retarder quelque peu. Il n’est en effet pas rare de voir des animaux traverser la route : biches, dindes sauvages, singes, marcassins…

Vous avez aussi la possibilité d’utiliser un taxi - avec ou sans guide, individuel ou collectif - depuis Xpujil. Le coût tourne autour de 50 euros aller-retour. La borne des taxis se situe en face du terminal ADO.

La route traverse la forêt tropicale sèche. N’hésitez pas à demander à votre taxi de faire quelques petits détours. Si vous rejoignez Xpujil en fin de journée, vous pouvez choisir de passer voir un spectacle fascinant à la cuevas de los murcielago : le réveil des chauves-souris. Cette étape se trouve sur la route et ne vous fera pas perdre de temps. Asseyez-vous et attendez le coucher du soleil. Des nuages de chauves-souris traversent alors le ciel dans un décor sauvage féerique. Balamku est un autre site archéologique facilement accessible depuis la route.

dormir vers les ruines de Calakmul ?

Vous l’aurez aisément deviné, il n’y a pas d’hôtel à Calakmul. Il est donc indispensable de choisir un hébergement éloigné pour un séjour réussi.

Xpujil est un excellent choix pour séjourner sur place. Vous pouvez alors sélectionner un hôtel de qualité et à prix raisonnable.

Mais si vous aimez le luxe, vous pourrez passer un bon moment à l’hôtel Zoh Laguna. Ici, vous trouverez également un dortoir pour hommes et des petits bungalows individuels pour les bourses plus réduites. Une piscine, un restaurant et un service de location de voiture y sont proposés. Vous trouverez également à Xpujil, l’Otoch Béek, une maison de vacances de luxe ou l’hôtel Hotel Casa Maya Calakmul qui se situe au cœur de la nature et offre la possibilité de découvrir au mieux la jungle tout comme l’Hotel Puerta Calakmul.

Il est possible de choisir d’autres lieux pour dormir. Vous pouvez ainsi faire une étape à Conhuas, à une distance de 2 km de l’embranchement situé sur la route d’accès. Vous y trouverez le gite Cheleembal Cabañas, des petites cabanes rustiques mais confortables. Salle de bains privative, piscine, réfrigérateur ou moustiquaire - très utile - vous y attendent. Un petit déjeuner y est servi et vous pouvez demander des repas frugaux.

Si vous souhaitez un autre mode d’hébergement, vous pouvez aussi choisir de camper. Vous pouvez opter pour le camping sauvage mais attention, la nature peut être dangereuse - prédateurs et dangers de toutes sortes. Il vaut mieux privilégier une nuitée dans un camping reconnu. Il vous faudra alors vous rendre à Conhuas dans le Campamento Yaax Che en Calakmul. Vous pourrez y louer un petit logement classique mais aussi une tente pour deux personnes. C’est le meilleur moyen pour s’immerger dans la nature et découvrir ce qu’elle a de plus beau.

Vous avez encore la possibilité de séjourner dans une grande ville comme Campeche. Mais prévoyez la durée du transport pour rejoindre la réserve de la biosphère de Calakmul - 5 heures au minimum. Vous n’aurez peut-être pas suffisamment de temps pour vous émerveiller sur le panorama qui s’offre à vous depuis le sommet des pyramides de Calakmul Mexique.



t

150

créateurs de voyages

r

19183

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

126607

voyageurs nous ont fait confiance

Haut